Comment définir la notion de théâtre contemporain, quelle est sa particularité ?

Le théâtre est vu comme un art populaire aux sens éducationnels, ayant pour but d’améliorer et d’innover la conscience et le comportement de chaque spectateur. À la fin de la Deuxième Guerre mondiale, de nouveaux styles théâtraux naissent. Le théâtre contemporain est un genre théâtral du XXe siècle, illustré par le théâtre de l’absurde, le théâtre engagé et le théâtre de boulevard.

Théâtre absurde

Le théâtre de l’absurde voit le jour en 1950, exprimant le vide du langage par la multiplication de la parole, en boucle jusqu’au non-sens. Certains auteurs de l’époque expliquaient l’absurde dans le théâtre comme une rupture de la relation entre l’action et la raison. Le théâtre contemporain à Paris sur foudart-blog.com était muselé entre la suspension des paroles et des actions, et une atmosphère de disparition de la société après la guerre. Dans d’autre pays, le théâtre de l’absurde était exprimé par l’idée de séparation, et des désordres au sein de l’histoire. La deuxième guerre mondiale inspirait une confusion et une instabilité au niveau de la société pour les artistes théâtraux.

Théâtre engagé

Le théâtre engagé était plus vu comme un théâtre d’agitation sociale que comme une simple pièce de divertissement. Le théâtre engagé à la période contemporaine était fait de pièces exprimant un lieu de combat idéologique, politique et social. La passion pour le théâtre était, pour les spectateurs, définis de spectacles de révolte et de dénonciation du système. En Amérique, la pièce théâtrale s’en prenait à la politique capitaliste et ses instabilités. En France, des artistes exprimaient leurs positions politiques dans leurs pièces. Allant de l’ironie de l’égalitarisme de la droite à la moquerie des valeurs de celle de gauche. Des pièces revendicatives prennent forme en 1968 pour divulguer les violences dans le tiers-monde et l’autoritarisme européen.

Théâtre de boulevard

Les pièces théâtrales restant fidèles aux genres habituelles étaient le théâtre de boulevard. Dans le monde, le théâtre de boulevard traitait des aventures conjugales et extraconjugales. Le théâtre contemporain à Paris, se jouant à ses grands boulevards, jouait l’irruption de mœurs excentriques dans un monde fermé. Aussi appelé le théâtre de divertissement, les artistes continuèrent à traiter le thème populaire de l’adultère au sein d’un milieu bourgeois, dans le théâtre de boulevard. A partir de 1966, une nouvelle génération de théâtre renouvelle le thème qui avait tendance à se figer en révélant une nouvelle forme avec un esprit insolent. Le théâtre de boulevard en France savait, depuis, explorer d’autres thématiques.