Pourquoi l’art est devenu le moteur de la civilisation ?

Publié le : 29 avril 20214 mins de lecture

Le patrimoine culturel est le moteur de la civilisation, mais il est loin d’être suffisant à lui seul. En effet, la culture doit être en adéquation avec le défi contemporain et les enjeux, il s’agit donc principalement de maintenir un contact étroit avec les artistes qui y participent. L’art, la culture et la créativité n’ont pas de limites à façonner l’existence sociale, ils invitent également tout le monde et les autres à alimenter leur vie spirituelle, à se développer ensemble, et à collaborer à un avenir commun.

La raison pour laquelle l’art est devenu le moteur de la civilisation

Lorsque la sensibilité artistique et l’émotion sont partagées, cela devient un facteur de cohésion sociale et d’enrichissement de la pensée symbolique du groupe humain. Toutes les formes d’art aident à découvrir une sensation à la vie, à maintenir la liberté tout en témoignant. Afin que la tradition culturelle perdure, elle doit être continuellement régénérée et repensée.

Tout le monde a aujourd’hui l’occasion de jouer un rôle d’acteur dans l’avenir culturel souhaité et de contribuer à la civilisation dans laquelle vous évoluez. Vous y apporterez les graines de la civilisation passée et vous contribuerez par la force individuelle rassemblée à construire la civilisation de demain. Consolidez dans cet ordre : l’art, la culture et les formes de créativité associées, en tant que moteur de la civilisation, sensibilisent les hommes et les femmes à l’existence du monde.

L’évolution de l’art dans les années à venir

La civilisation numérique évolue, et personne ne peut la limiter, et en même temps, il est essentiel d’encourager l’art, qu’il s’agisse ou non d’utiliser des outils numériques qui permettent des méthodes de création innovantes. La technologie a servi l’héritage de l’humanité.

En dehors de la frontière, l’échec des programmes de développement bienveillants de certains pays dits en voie de développement ou sous-développés montre que les carences des politiques générales et des méthodes de développement ne tiennent pas compte de la situation culturelle. L’unification de la culture dans quelques politiques et stratégies de développement durable, en plus d’être une puissante ressource socio-économique, doit également promouvoir une approche globale et axée sur les personnes.

L’art est un catalyseur de l’évolution durable

L’approche fondée sur l’art montre spécifiquement qu’il est possible de résoudre le problème de la pauvreté à la fois du point de vue économique et des droits de l’homme, tout en apportant des achèvements aux problèmes compliqués de développement communautaire. En fait, la culture a la capacité de changer les méthodes de développement existantes, participant aussi à élargir la portée du débat actuel et à rendre l’évolution plus adapté aux besoins des populations.

Plan du site